Prendre un rendez-vous telephonique
appeler maintenant

Le mode de vie

Dans la nature, les rats vivent principalement en groupes comprenant des codes sociaux et peuvent comprendre jusqu’à 200 animaux. Les conditions au sein du groupe concernant la hiérarchie sont établies et déterminées, comme pour beaucoup d’autres animaux, par les combats.

Le rat brun s’établit partout où la nourriture, un abri et l’eau seront accessibles, dans la nature comme dans les égouts et évolue dans les climats tempérés.

Le rat noir vit plutôt en hauteur et élit domicile dans les greniers. En fait, ils vont souvent vivre à proximité des humains et préfère un climat chaud.

Habitat

Alimentation

Les rats sont omnivores et ils trouvent leur nourriture principalement chez les humains, leur principale source en alimentation, y compris les poubelles dans lesquelles ils mangeront tout ce qui s’y trouve. Ils se nourrissent de céréales, de grains, de fruits, les légumes et consomment en une seule fois, 50 g de nourriture par jour.

Appeler Maintenant

Ces rongeurs sont essentiellement nocturnes, bien que le rat brun s’active également le jour. Se nourrir et s’accoupler sont leurs seules raisons de vivre. Ils vivent en groupe et ne s’en sépare que lorsqu’un mâle et une femelle décident de former un autre groupe. Les rats bruns sont « dirigés » par le plus gros mâle et le plus dominant.

Habitudes

Caractéristiques

  • Les incisives d’un rat poussent de 11 à 14 cm chaque année et pour maîtriser cette constante croissance, ils vont ronger absolument tout : plastique, tuyaux, boiseries, briques, câbles électriques etc. Ces rongeurs sont ainsi parfois la cause d’incendies et d’inondations.

  • Leurs sens – odorat, ouïe, goût et toucher – sont très développés.

  • Les rats contaminent nos aliments à cause des agents pathogènes qu’ils transportent, propageant ainsi des maladies et ils endommagent nos infrastructures. Ce sont de petits animaux qui provoquent de gros dégâts.

  • Leur espérance de vie varie de 2 à 5 ans.

  • Ils s’adaptent à tout environnement, ils sont mobiles et se reproduisent rapidement, ce qui en rend le contrôle une mission difficile.

  • Ils s’introduisent dans les bâtiments par toute faille dans les tuyaux, par des fissures dans les structures (12mm leur suffit) et par les ouvertures des points de ventilation.